Marion PICARD

Marion PICARD

Diapositive9

Je suis biologiste, intéressée par les événements moléculaires qui engendrent des différences phénotypiques, en particulier dans la régulation de l’expression des gènes. Le dimorphisme sexuel et les mécanismes de détermination / différenciation sont des modèles privilégiés pour étudier ces questions, à la fois d’un point de vue développemental et évolutif. Je suis tout particulièrement attirée par les études intégratives et les approches de génomique comparative (DNASeq), transcriptomique (RNASeq), épigénomique (ChIPseq) et protéomique (quantification label-free), afin de comprendre les bases génétiques des mécanismes d’expression de gènes sexuels chez des organismes non classiquement utilisés comme modèles (schistosomes, mites).

J’ai rejoint l’équipe de Nacho Bravo en avril 2018 comme chercheuse post-doctorante dans le cadre du projet Codovirevol,  et j’étudie l’impact phénotypique des préférences d’usage des codons au niveau moléculaire et cellulaire dans des lignées cellulaires humaines transfectées.

Mots-clefs: préférence d’usage des codons, régulation de l’expression génique, génomique comparative, chromosomes sexuels, interactions hôtes-parasite

Marion réalise actuellement un post-doctorat à l’Observatoire océanologique de Banyuls sur Mer.

ORCID